La prise de position du nouveau Défenseur des droits vient contredire celle du premier ministre, qui s’est opposé à la transcription « automatique » des actes de filiation d’enfants nés par mère porteuse à l’étranger.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/10/13/01016-20141013ARTFIG00344-jacques-toubon-plaide-pour-la-reconnaissance-des-enfants-nes-par-gpa.php