Anomalies du Développement Génital

Les anomalies du développement génital : des situations médicales complexes et mal connues

Les anomalies du développement génital (ADG) désignent des situations médicales congénitales caractérisées par un développement atypique du sexe chromosomique (les gènes), gonadique (les glandes sexuelles) ou anatomique (le sexe morphologique visible). Ces anomalies touchent environ 200 enfants par an. Elles sont détectées à la naissance ou plus tardivement, à l’occasion de recherches sur une infertilité.

Les actions de Juristes pour l’Enfance 

  • Réflexion en vue de l’élaboration des normes : Juristes pour l’Enfance participe avec des professionnels de santé à la réflexion pour
    • Déterminer la meilleure législation possible au regard de l’état civil,
    • Encadrer légalement la prise en charge médicale des enfants présentant de telles anomalies, afin de leur garantir des soins de qualité tout en respectant un principe de prudence.
  • Information et alerte : Juristes pour l’Enfance apporte son expertise juridique pour
    • Alerter sur l’instrumentalisation des bébés souffrant d’une anomalie du développement génital par les promoteurs d’une société intersexuée,
    • Rappeler le droit fondamental des bébés, comme tout patient, de recevoir les traitements et soins les plus appropriés à leur état de santé.