Enfance, Familles, Etat

Enfance, Familles, Etat

« La famille est l’unité fondamentale de la société et le milieu naturel pour la croissance et le bien-être de tous ses membres et en particulier des enfants. Elle doit recevoir la protection et l’assistance dont elle a besoin pour pouvoir jouer pleinement son rôle dans la communauté » (Préambule de la Convention internationale des droits de l’enfant https://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/Conv_Droit_Enfant.pdf).

La France, signataire de cette convention, reconnaît que tous les enfants avaient le droit, dans la mesure du possible, de connaître leurs parents et d’être élevés par eux (article 7).

Elle s’engage à respecter la responsabilité, les droits et les devoirs des parents vis-à-vis de leurs enfants (article 5), notamment dans leur rôle de guide de l’enfant pour l’exercice de sa liberté de pensée, de conscience et de religion (article 14), et reconnaît que la responsabilité d’élever l’enfant et d’assurer son développement incombe au premier chef aux parents (article 18).

Enfin, elle convient que l’éducation de l’enfant doit viser à lui inculquer le respect de ses parents, de son identité, de sa langue et de ses valeurs culturelles, ainsi que le respect des valeurs nationales du pays dans lequel il vit (…) (article 29).

Les actions de Juristes pour l’Enfance :

  • Information et alerte : Juristes pour l’Enfance apporte son expertise juridique et sa réflexion pour défendre la place des familles dans l’éducation de leurs enfants et contester les éventuelles tentatives d’ingérence de l’Etat, en particulier dans les domaines suivants :
    • Les 1 000 premiers jours de la vie de l’enfant,
    • L’éducation à la sexualité mise en œuvre dans les écoles, collèges et lycées (voir nos pages école),
    • Le Service National Universel (SNU) destinée aux 15-16 ans.
  • Défense par la voie judiciaire des atteintes au droit : Juristes pour l’Enfance saisit les juridictions administratives ou civiles lorsqu’elle constate que la loi n’est pas respectée. Le cas échéant, elle se constitue partie civile.