beautiful layout is a elements for best swiss luxury buy fake rolex. beautiful layout is a elements for best swiss https://www.omegawatch.to. cheap pamreplica.ru draws in thousands of online surfers. an excellent synchronization from palm, your head and even coronary heart is known as a require for high quality repliche orologi. high quality youngsexdoll has the mind with research. cheap balenciagareplica under $55 successes may be eye-catching. hardline considerations will be similarities related with best givenchy.to review. best stellamccartneyreplica.ru cheap stella mccartney review product and produce unique is effective.

L’association « Juristes pour l’Enfance » est une association Loi 1901 créée en 2008, qui poursuit la défense des droits des enfants, dans tous les domaines et par tous moyens de droit., et oeuvre pour la promotion d’une culture des droits de l’enfant. 

Elle est composée de juristes venant de divers horizons (universitaires, magistrats, avocats…), et de professionnels de l’enfance.

L’association a pour but de sensibiliser, alerter, protéger.

Sensibiliser : les droits des enfants et les enjeux les concernant sont le plus souvent mal connus. Les « juristes pour l’enfance » souhaitent les faire connaître et les expliquer. Ils participent en outre à toute réflexion sur ces sujets, en apportant leur expertise et leur expérience en la matière.

Alerter : l’association est un lanceur d’alerte sur tous les sujets d’actualité qui touchent l’intérêt de l’enfant. Elle opère une veille légale et jurisprudentielle. Elle porte également attention aux études et faits divers significatifs.

Protéger : afin d’assurer la défense des droits des enfants, l’association agit en justice lorsque l’intérêt de l’enfant est en jeu.

Président : Claude de MARTEL, ancien élève de l’ENA

Porte-parole : Aude MIRKOVIC, maître de conférence en droit privé

7 comments on “Qui sommes nous ?”

Bonjour Monsieur
merci pour votre message, nous notons vos coordonnées pour le cas où,
Bien cordialement
L’équipe JPE

Bonjour Madame, Monsieur,

Psychologue clinicien installé depuis 6 ans en cabinet libéral à Lyon.
J’ai déménagé récemment mon cabinet au 43 cours Gambetta à Lyon 69007.

Dans ce cadre, je souhaiterais échanger avec votre réseau.

Pouvoir travailler en collaboration avec les patients qui vous font des demandes d’accompagnement psychologique serait une possibilité. Les problématiques liées aux corps et à la maladie font partie de mon domaine de compétences.

Par ailleurs, j’exerce en Centre médico psychologique pour enfants depuis 4 ans.

Dans l’attente de votre retour.

Bien cordialement

Maxime Martin
Psychologue clinicien
0625704352

Juristes Pour l'Enfance

Merci Madame….
Notre association a besoin de tous les encouragements et de tous les soutiens. Faites-nous connaître autour de vous…
Bien cordialement

marie agnes jaccard

bonjour, je partage entièrement les propos tenus par Aude MIRKOVIC ce jour sur BFM LYON
une auditrice

Bonjour, je tiens d’abord à remercier l’attention apportée à mon sos . Mon enfant à été placé, mon dossier à charge et une assistante sociale a la voix évangélique. Énormément de droits sont bafoués, j’ai un dossier presque en béton mais cela n’est pas entendu. J’ai décidé de retourner dans un cursus de droit pour aider toutes familles subissant les préjudices liées aux placements abusifs. Ma question que je ne trouves pas c’est que faire quand un parent vous a forcé à travailler à l’âge de dix ans et il y’a t’il une prescription.

Bonjour j ai besoin de votre aide en urgence concernant la santé physique et psychologique de mon petit garçon de 5 ans. Suite à séparation avec son père mon ex connota reçu le droit d emmener mon fils chez une femme qui le fait vivre sans des conditions d’hygiène déplorable sachant qu elle a 3 chats angora chez elle et que mon a de grosses allergies et des crises d’asthme! Besoin de votre aide car la juge des affaires familiales n à rien voulu entendre malgres les attestations de ses médecins! Merci

magistrat à la retraite, ayant exercé différentes fonctions dont celle de Juge pour enfants, j’ai pu constater malheureusement dans plusieurs dossiers que la protection de l’enfant n’était pas prioritaire puisque sa parole n’est pas entendue, même dans le cadre de mesures dites de protection exercées par les Services de l’A.S.E.
Comment pouvez-vous faire évoluer les choses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial